Comment licencier un employé : 5 étapes

Le licenciement est l’une des décisions les plus difficiles à prendre pour un dirigeant. Il est essentiel de faire preuve de courtoisie et de sensibilité lors du licenciement d’un employé. Voici les cinq mesures à prendre.

La technique appropriée pour licencier quelqu’un commence bien avant le licenciement proprement dit. Pour savoir comment licencier un employé, il faut être aimable et sympathique.  Les dirigeants doivent identifier, encadrer et, à l’occasion, renvoyer les personnes qui ne sont pas performantes ou qui ne progressent pas afin de faire de la place à celles qui le peuvent.

L’une des choses les plus difficiles à faire pour un patron est de licencier un employé. Un dirigeant doit se souvenir de ce qui est vital pour l’entreprise et se concentrer sur la manière dont le licenciement a un excellent sens financier et profite à l’équipe à long terme. Toutefois, divers autres processus doivent avoir lieu avant le licenciement proprement dit pour s’assurer que le licenciement est conforme aux objectifs de l’organisation et donc bénéfique pour l’entreprise. Parmi d’autres termes, comme expliqué ci-dessous, le licenciement est « l’étape ultime d’une procédure équitable et ouverte ».

1. Reconnaître et documenter les problèmes

Sauf dans de rares circonstances où un employé met quelqu’un en danger en ignorant totalement les règles de sécurité ou commet une infraction telle qu’une violation de la confidentialité, le mauvais comportement est généralement observé et documenté bien avant un licenciement. Par conséquent, il est essentiel qu’un manager identifie et documente tout comportement inapproprié dès que possible. Cela permet d’amorcer le processus de conformité des RH, qui peut être utilisé pour refuser une demande d’indemnisation du chômage et empêcher des poursuites pour licenciement illégal.

2. Former les employés à rectifier le problème

Les employés doivent être formés et conseillés dès qu’ils présentent des indicateurs de mauvaises performances. Certains employés peuvent avoir besoin de plus de formation ou de ressources pour accomplir leurs tâches efficacement. Si c’est le cas, il faut le reconnaître et le mettre à disposition dès que possible. Personne ne possède le même ensemble de talents et de capacités lorsqu’il commence une nouvelle profession. Les personnes qui sont motivées et qui ont des aptitudes peuvent bénéficier d’une formation et d’un coaching pour les aider à modifier leur comportement. Le coaching comprend des discussions formelles, en face à face, dans le but d’éradiquer les habitudes indésirables et de promouvoir les actions favorables.

3. Développer une stratégie d’amélioration des performances

Lorsque le travail d’un employé est constamment inadéquat, il est prudent de lui proposer un plan d’amélioration des performances. Cette stratégie doit indiquer clairement les actions indésirables, les comportements nécessaires et toute formation individuelle ou organisationnelle requise. Il est également essentiel d’indiquer les dates auxquelles elles doivent avoir lieu. L’employé doit rencontrer fréquemment sa direction pour obtenir un retour d’information. Les RH peuvent décider de la durée du plan.

Elle peut aller de 30 à 90 jours, par exemple. Il est également essentiel de décider des répercussions d’un manquement au plan ou d’un retour à la conduite indésirable peu de temps après la réussite du plan, et si un tel manquement doit entraîner un licenciement.

4. Licencier l’employé

La meilleure façon de licencier un employé est de s’asseoir face à face avec lui. Demandez au personnel de vous emmener dans un endroit isolé où vous ne serez pas entendu. Soyez succinct et allez droit au but. Informez l’employé que c’est son dernier jour de travail. Puis, en une ou deux lignes, expliquez pourquoi vous avez été licencié. Faites preuve d’empathie tout en donnant l’information avec assurance. Veillez à utiliser le passé pour ne pas donner de faux espoirs d’expiation.

5. Demandez aux RH de mener un entretien de départ.

Les RH peuvent mener un entretien de départ avec l’employé licencié, ou le responsable de l’employé peut se concerter avec les RH avant l’entretien de licenciement. L’objectif est de s’assurer que les facteurs RH tels que les indemnités de vacances et les avantages sont couverts. Toutefois, le responsable du recrutement ou la direction de l’employé doit envisager de licencier complètement l’employé. Il est préférable qu’une personne des RH soit prête à prendre la relève immédiatement après l’entretien, afin que l’employé licencié puisse faire ses valises et partir.

De nombreux PDG méprisent les licenciements, surtout si l’employé fait partie de l’entreprise depuis longtemps. Cependant, en tant que responsables financiers, vous reconnaissez l’impact que de mauvaises performances peuvent avoir sur le moral général de l’entreprise. Quelle que soit la cause de la mauvaise performance, comprendre comment licencier un employé avec humanité après avoir travaillé de manière équitable et cohérente pour améliorer sa performance est une compétence que les managers doivent cultiver afin d’assurer le succès de l’entreprise.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.